La renaissance des cartes routi√®res ūüöó

La renaissance des cartes routi√®res ūüöó

Ringardisées, les vieilles cartes routières ? Pas si certain. Malgré l'hégémonie du GPS, elle trouvent aujourd'hui une nouvelle jeunesse.

Jusqu'√† l'arriv√©e des GPS, chaque automobile √©tait dot√©e d'un objet indispensable au voyage : un atlas routier. Pav√© souvent us√© et rafistol√©, c'√©tait surtout le co-pilote id√©al pour √™tre s√Ľr d'arriver √† bon port.

L'atlas rayé de la carte

Puis le GPS s'est d√©mocratis√©, chassant les vieux grimoires d√©mod√©s des voitures. Et, au passage, en facilitant s√©rieusement la t√Ęche des automobilistes, soulag√©s de ne plus avoir √† en feuilleter les pages tout en roulant. Fin de l'histoire ?

Les cartes rebattues

Etrangement, non ! Les cartes routi√®res semblent conna√ģtre un engouement nouveau. Michelin aurait vu ses ventes¬†grimper de 5,8% en un an, quand celles de l'IGN ont bondi de 20% par rapport √† 2019.¬†
Moins interactives, mais d√©crivant mieux le territoire travers√©, ces cartes plaisent surtout pour la promesse de po√©sie qu'elles contiennent. Un GPS vous m√®nera √† bon port, certes, mais sans enchantement; pour lui, seul l'asphalte compte. La carte, elle, premier pas vers l'aventure, laisse apercevoir les tr√©sors du territoire : ch√Ęteau, village, √©tang, clocher...
¬†¬ę Une carte en papier donne du pouvoir au lecteur ¬Ľ,¬†s‚Äôenthousiasme E. Didal.¬†¬ę Le GPS nous d√©responsabilise. La manipulation de l‚Äôobjet carte, qu‚Äôelle soit routi√®re ou de randonn√©e, nous r√©institue comme sujet ¬Ľ
Avec Atelier Vauvenargues, dites oui à la carte !
Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.